S’engager dans une démarche RSE

Depuis 2015, sous l’impulsion de Eranove SA, toutes les sociétés du Groupe ont mis en place un suivi d’indicateurs RSE sur un périmètre d’indicateurs représentatifs de l’empreinte de leurs activités.

Pour en garantir la transparence, l’exhaustivité et la sincérité, Eranove a choisi volontairement de construire et de faire valider son reporting RSE selon la Loi Grenelle II.

Depuis l’exercice 2016, le reporting RSE est intégré dans le cycle de management des sociétés. Ainsi les indicateurs environnementaux, sociaux et sociétaux de CIE, SODECI, SDE et CIPREL sont désormais présentés lors des Conseils d’Administration d’arrêté des comptes, en amont de la présentation et de la validation du périmètre extra-financier consolidé du groupe Eranove. De cette façon, l’ensemble du groupe Eranove participe au décloisonnement des informations de gestion et des informations environnementales, sociales et sociétales.

En parallèle, dans la continuité du processus de certification QSE engagé et afin de soutenir sa démarche de développement durable, le  groupe Eranove encourage ses sociétés opérationnelles à développer leur responsabilité sociétale suivant la norme ISO 26000 de  l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO) qui fixe les lignes directrices et des objectifs en la matière.

C’est ainsi que la CIE (périmètre de la production d’électricité) et la SDE (tout périmètre sauf usine de Kohr) sont évalués à un «niveau   Exemplaire» ; CIPREL (sur l’ensemble de son périmètre) à un «niveau Confirmé».

En effet la DPE (Direction de la Production d’Electricité) de la CIE, qui avait été évaluée initialement au «niveau Confirmé», a réalisé avec succès son évaluation RSE de renouvellement en 2017, soldée par l’atteinte du niveau d’« Exemplarité ». Elle se voit ainsi récompensée pour sa démarche et ses actions en concertation avec les parties  prenantes autour des centrales de production hydroélectrique et thermique.

A la suite de la DPE, la DME (Direction des Mouvements  d’Energie)  va établir et implémenter un plan d’actions RSE. Il en est de même pour la DTET (Direction des Transports et des  Télécommunications) qui procèdera au lancement de sa démarche RSE en 2018.