Stratégie de développement

Devenir une référence sur le continent Africain

Le groupe Eranove entame une nouvelle phase de développement afin d’accroître la valeur ajoutée de ses savoir-faire et la performance qui en découle.

En se concentrant sur ses deux cœurs de métiers : la gestion de service public (électricité, eau potable, assainissement, etc.) et la production d’énergie électrique et d’eau potable, le Groupe Eranove s’engage pour relever les défis de la croissance en Afrique.

Ses priorités : renforcer sa présence sur le continent africain, et devenir une référence internationale, un acteur exemplaire, en termes de gestion des services publics et de production d’électricité et d’eau potable.

Des services publics de qualité

Selon les chiffres de l’ONU-Habitat, la population urbaine de l’Afrique va doubler d’ici 2030. Cette urbanisation s’accompagne d’une augmentation de la classe moyenne, consommatrice de biens et de services. Dans ce contexte, il est nécessaire d’investir dans les infrastructures nécessaires pour améliorer le cadre de vie en zone urbaine.

Dès 1987, Eranove a su gagner la confiance des Etats de Côte d’Ivoire puis du Sénégal. SODECI, CIE et SDE ont proposé des solutions et des technologies innovantes en matière de production d’électricité et de gestion de l’eau potable. Reconnus pour la qualité de son engagement citoyen, SDE et CIPREL font partie des rares entreprises ayant atteint le stade confirmé de la norme ISO 26000 en Afrique subsaharienne.

Le Groupe Eranove défend une haute idée du service public et un souci permanent du bien-être des populations. Ainsi, le Groupe Eranove a par exemple accompagné l’Etat ivoirien dans les crises successives qui ont secoué le pays, en maintenant la distribution de l’eau et de l’électricité aux populations, aux entreprises et aux administrations.

Répondre à une demande croissante en électricité et en eau potable

Selon les études de la Banque Mondiale et des Nations Unies, la production d’électricité pour le réseau interconnecté devrait croître de 9% par an en Afrique de l’Ouest et 7% en Afrique Centrale jusqu’en 2020 pour couvrir la pointe de charge (respectivement, ~19 000 MW et 7 900 MW en 2020).

En ce qui concerne l’eau potable, partout sur la planète, les besoins quotidiens en eau suscitent une concurrence toujours plus vive entre les villes, les agriculteurs, les industries, les fournisseurs d’énergie et les écosystèmes. La cible 7.C des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) est de « réduire de moitié d’ici à 2015 le pourcentage de la population mondiale qui n’a pas accès de façon durable à l’eau potable et à des services d’assainissement de base » (source OCDE perspectives 2050).

En Afrique Sub-Saharienne, le niveau d’investissement nécessaire estimé sera de 40,8 milliards de USD par an pour les infrastructures électriques et de 21,9 milliards de USD par an pour les infrastructures d’eau et d’assainissement (source : ONU, Public-Private Partnerships, 2011).

Le groupe Eranove, fort des compétences de ses filiales ivoiriennes CIPREL (centrale thermique (turbines à gaz) de 432 MW + une turbine vapeur de 111MW en cours de construction) et CIE (opérateur d’un parc de 6 centrales hydro-électriques , d’une centrale thermique à gaz et d’une soixantaine de centrales thermiques isolées) étudie de nouveaux projets de production d’énergie électrique pour participer à l’accroissement des capacités de production sur le continent.

De même, les compétences de la SODECI et de SDE permettent d’apporter des propositions concrètes et adaptées sur la production d’eau potable en Afrique.

Partager: