Le Centre des Métiers de l’Electricité affiche 95% de réussite pour la promotion du BTS Electrotechnique

Abidjan – le 29 novembre 2017

À l’occasion du Sommet Union Européenne – Union Africaine qui se déroule à Abidjan, le Centre des Métiers de l’Electricité (CME) a reçu les lauréats et le jury du concours Digital Africa et les membres du Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA). Situé à Bingerville et géré par la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE), filiale du groupe industriel panafricain Eranove, acteur majeur en Afrique dans les secteurs de l’électricité et de l’eau, le CME a obtenu 95% de réussite au BTS Electrotechnique nouvelle formule.
C’est suite à une démarche auprès des industriels et des entreprises des secteurs de l’électricité de Côte d’Ivoire que le Centre des Métiers de l’Electricité (CME) a recréé, avec le soutien du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS), le BTS Electrotechnique. Objectifs : répondre à la pénurie de techniciens dans ce secteur en forte demande de main d’œuvre. La promesse : « 100% de nos BTS sont sûrs d’être recrutés ».

La Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE) et le CME ont pour cela mis en place un contenu de formation adapté aux besoins des employeurs, des professeurs qualifiés, un partenariat avec l’institut National Polytechnique Félix Houphouët Boigny (INPHB) pour la sélection des bacheliers, et des partenariats avec des entreprises. Deux ans après, le BTS affiche un taux de réussite de 95 % et 100% des étudiants admis au BTS Electrotechnique sont en stage dans des entreprises partenaires du CME.

« Nous sommes très heureux de ces premiers résultats qui démontrent la validité du modèle que nous déployons en matière de formation pour à la fois répondre au défi du chômage des jeunes et à la pénurie de main d’œuvre dans la plupart des métiers techniques, qui sont pourtant essentiels au développement économique. Nous sommes très honorés d’avoir accueilli pour des échanges les lauréats et le jury du concours Digital Africa et les membres du Conseil présidentiel pour l’Afrique à l’occasion du Sommet Union Européenne – Union Africaine qui se déroule à Abidjan », explique Marc ALBÉROLA, Directeur Général du Groupe français et africain Eranove.

Le concours d’innovation Digital Africa 2017 récompense 10 startups françaises et africaines. Quant au Conseil présidentiel pour l’Afrique, il accompagne le Président français Emmanuel Macron en visite à Abidjan.

« Ces résultats constituent une grande fierté et provoquent une certaine émotion car ils portent sur une question majeure pour la Côte d’Ivoire : l’employabilité de la jeunesse. Pour cela, il est important que des centres de formation dispensent des formations qui permettent d’avoir non seulement un diplôme, mais aussi et surtout un emploi. C’est le souhait de tout parent pour son enfant », déclare Paul GINIES, Directeur du CME.

Ce résultat est le fruit de l’histoire du Groupe Eranove, empreinte des convictions sur le capital humain développées par Marcel Zadi Kessy et de la recherche permanente de l’adéquation emploi-formation qui manque encore dans le secteur de l’électricité. Aussi, en octobre 2017, le CME s’est vu attribuer la certification RH Excellence par le Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN) qui sélectionne les meilleures écoles en Afrique pour renforcer les compétences et promouvoir les meilleures offres de formation professionnelle.

« Cette distinction RH Excellence est une fierté pour la CIE dont le centre de formation s’est vu également attribuer le statut de Centre d’Excellence, un label qui lui a été décerné par le Conseil d’administration de l’Association des Sociétés d’Electricité d’Afrique (ASEA), le 24 mai 2017. Le CME est la seule structure de l’Afrique francophone subsaharienne à avoir ce label », ajoute Dominique KAKOU, Directeur Général de la CIE.

A travers le CME,  la CIE poursuit ses efforts en mettant en place une nouvelle filière BTS : Maintenance Industrielle système de production dont les étudiants ont effectué leur rentrée académique le 10 octobre 2017. Le CME accueille également des étudiants de la région tels que les Nigériens, qui seront embauchés par la NIGELEC, la Société d’Electricité du Niger. Ainsi pour cette nouvelle année, le CME compte 228 étudiants dont 150 étudiants en BTS Electrotechnique contre 61 en 2016 et 78 étudiants en BTS Maintenance Industrielle.

Partager: