Développement local de proximité

Les sociétés du groupe Eranove, de par leur activité, leur poids économique, leur nombre d’employés sont des acteurs majeurs des économies locales et nationales.

D3S_0849

Au-delà de leur contribution économique et sociale, SDE, SODECI, CIE et CIPREL s’impliquent auprès des populations locales, intègrent leurs attentes dans la chaine de valeur, jouent pleinement leur rôle d’éducation et contribuent au déploiement de compétences, au développement de technologies, à la promotion de la santé et au respect de l’environnement.

Le projet développement de proximité en Côte d’Ivoire

Le développement de proximité et la gestion des communautés villageoises est un programme de développement pensé par Marcel Zadi Kessy, ancien président du Conseil d’Administration de SODECI et mis en œuvre par l’ONG Ouyine.

CIE, SODECI et CIPREL se sont associés à cette initiative dans le cadre de son engagement en faveur des communautés avoisinant les ouvrages de production. Le projet consiste à former les communautés villageoises à la gestion participative, à les accompagner dans l’organisation sociale du village, à les inciter à repenser leur aménagement, à leur donner les outils nécessaires à l’identification de sources de richesses, à leur apprendre la gestion durable des ressources et de l’environnement.

L’ONG Ouyine accompagne dans le cadre de ses premiers programmes plusieurs villages à travers la Côte d’Ivoire.

L’impact a été la création d’activités génératrices de revenus, la promotion d’une culture d’épargne, le développement local par le paiement d’impôts et de taxes, l’amélioration du cadre de vie et le respect de l’environnement.

L’appui aux villages riverains de sites de production à la SDE

Dans le village de Ngnith, abritant la principale usine de traitement, la SDE a conduit, en collaboration avec les populations locales de nombreuses actions ciblées centrées sur le développement local, le partage de son expertise et la lutte contre l’analphabétisme.

Les réalisations sont porteuses d’espoir :

  • Plantation de 10.000 arbres fruitiers (manguiers, anacardiers) dans la zone désertique située autour des usines d’eau
  • Electrification du village
  • Soins gratuits
  • Evacuation gratuite des personnes en situation d’urgence médicale
  • Participation à la construction d’un collège pour lutter contre la déscolarisation.
  • Construction d’une école coranique

Partager: