Politique sociale

Le groupe Eranove compte plus de 7 800 employés pour la quasi-totalité natifs du continent africain.

Conscient que les collaborateurs sont notre principal atout, nous mettons en œuvre une politique sociale ambitieuse et avant-gardiste. Initiée par monsieur Marcel Zadi Kessy, ancien PCA du groupe Eranove et de SODECI, elle vise à intégrer les valeurs culturelles africaines dans la gestion de l’entreprise moderne. Dès lors, une attention particulière est apportée au dialogue social avec les instances de représentation des salariés dans chaque entreprise : comité d’entreprise, délégués syndicaux, représentants du personnel.

L’exemple de l’Instance de Recours Social à la CIE (IRS)

  • Mise en place en Juin 2001
  • Objectif : dans un esprit de dialogue et de paix sociale, donner la possibilité à tout collaborateur licencié d’être réintégré en apportant des éléments nouveaux
  • Composition : l’IRS est une instance de conciliation composée de deux représentants de la Direction des Ressources Humaines, d’un représentant de la Direction de l’Audit d’Exploitation, de trois des neuf jurés désignés par les trois syndicats de l’entreprise, de deux représentants de la hiérarchie de l’agent (non permanents et sans voix délibérative) et enfin de l’agent licencié assisté d’un délégué de son choix
  • Fonctionnement:
    • l’IRS intervient lorsque l’agent licencié conteste les conditions et les motifs de son licenciement
    • le requérant dispose d’un délai de 30 jours à compter de la notification de son licenciement pour adresser une requête au Président du Conseil d’Administration ou au Directeur Général en apportant des éléments nouveaux
    • l’IRS statue et réexamine le dossier de licenciement et émet un avis motivé adressé à la Direction Générale pour prise de décision finale

La politique sociale mise en œuvre dans les sociétés du groupe eranove participe de l’amélioration du bien-être des travailleurs et couvre les domaines aussi divers que la gestion des carrières, la couverture médicale, la vie associative, etc.

Pour impliquer davantage les salariés dans les efforts de production dans l’entreprise, ils sont associés au partage des résultats à travers une politique d’intéressement.

En outre, ils bénéficient de divers financements à caractère social grâce aux fonds créés au sein de l’entreprise par exemple les fonds communs de placement.

Par ailleurs, chacune des sociétés a développé des outils de sensibilisation et de formation au budget familial dont le but, au-delà de la satisfaction des besoins matériels est d’aider les collaborateurs à mieux se prendre en charge, à réaliser leurs projets et préparer leur vie post-professionnelle ou extra-professionnelle.

Financements à caractère social

  • Le Fonds Commun de Placement permet aux salariés de participer au capital de leur entreprise et du groupe. En plus de cela, le FCP s’est doté d’un important portefeuille de valeurs mobilières, en acquérant des actions d’autres sociétés ou des emprunts obligatoires émis par l’état de Côte d’Ivoire.
  • Le Fonds de Solidarité, expression de la solidarité africaine transposée en entreprise, est alimenté par une contribution annuelle de l’entreprise et par les cotisations mensuelles des employés. Il permet aux collaborateurs de bénéficier d’une prestation financière non remboursable, à l’occasion d’événements heureux ou malheureux.
  • La Mutuelle d’épargne et de crédit permet aux collaborateurs qui ont démontré leur capacité d’épargne, de demander un prêt. Cette mutuelle facilite notamment l’accès à la propriété immobilière.
  • L’Assurance Maladie à la Retraite est un produit social innovant en Côte-d’Ivoire. Cette assurance permet aux retraités de bénéficier d’une couverture maladie pendant leur retraite. Elle vient pallier l’absence de dispositif de protection sociale des retraités en Côte d’Ivoire.
  • Le Fonds Solidarité Santé prend en charge les travailleurs infectés par le VIH. Les patients bénéficient gratuitement d’un traitement thérapeutique reposant sur la trithérapie.

Budget Familial

la CIE, la SODECI et CIPREL ont déployé au sein de leur entreprise le concept de « Budget Familial ». Ce projet consiste à placer l’individu et le ménage au cœur du développement économique et social du pays en tant qu’acteur principal et incontournable : si la cellule familiale est gérée correctement dans un environnement sain, alors le quartier, le village, la commune, la ville et donc tout le pays le sera.

Pour cela, des formations et des séances de sensibilisation sont organisées pour tous les employés autour de la gestion du budget familial, de l’apprentissage à l’épargne, de la protection du cadre de vie. Ces ateliers contribuent directement à l’épanouissement de l’employé tout au long de sa carrière et l’aideront aussi à franchir en toute sérénité le cap de la retraite.

Partager: